Une Grande Vision Requiert de Grands Sacrifices

La scène se passe à Paris, c’est l’été et il fait beau.

Une journée ordinaire pour Crépin, un jeune africain

résident au pays de Jeanne depuis 10 ans, loin de se douter

qu’aujourd’hui il prendra une décision capitale pour sa vie.

Conseiller multimédia, il travaille pour le légendaire opérateur télécoms FREE.

C’est un employé modèle, aimé de ses collaborateurs, donnant le meilleur de lui-même, 

ne ratant jamais une occasion d’apporter un coup de main à un collègue en besoin.

A la fin de l’heure, il ne pense qu’à une chose. Retrouver sa femme et ses enfants. 

Ce soir-là, après le diner en famille, c’est au tour des hommes de faire la vaisselle.

Alors Crépin et ses deux fils s’attèlent à leur tâche en cuisine se racontant leur journée,

Pendant que sa tendre épouse et sa fille regardent leur série télé préférée.

Il adore cajoler ses enfants dont il est tres proche.

Alors comme chaque soir quand vient l’heure du coucher,

il conduit ses trésors dans leur chambre, et leur raconte une histoire avant de les mettre au lit. 

Un bisou sur le front, des paroles de bénédictions, et avant d’éteindre la lumière,

il leur répète ce qu’il leur a dit hier et avant-hier et la nuit d’avant encore,

Crépin : Bonne nuit les enfants, vous savez que papa vous aime non ?

Les enfants : Oui papa on le sait. Et toi papa tu sais quoi ?

Crépin : Non, dites-moi

Les enfants : Nous on t’aime encore plus papa

Il rejoint sa femme en chambre, et les deux amoureux en pyjama

parlent de leur journée, du travail, des enfants, leur amour, leurs projets.

Étant une couche tôt sa femme commence à somnoler, puis elle s’endort.

Il reste la a admiré sa moitié ensommeillée tout en se disant

« Qu’est-ce que je ferais sans elle ? Mon Dieu, merci pour la femme que tu m’as donné »

Crépin a pour habitude de travailler jusqu’à tard dans la nuit une fois sa famille endormie.

Après une bise sur la joue de sa femme, il éteint la lumière et s’éclipse au salon.

LA RÉFLEXION 

Mais ce soir-là, quelque chose de spécial se produit en lui.

Il n’ouvre pas son sac de travail, il n’allume pas son ordinateur.

Il s’allonge sur le canapé et se met à penser à son pays la Centrafrique,

en proie à une guerre civile violente entre chrétiens et musulmans.

Ce pays où il est né et qui lui a tant donné est maintenant déchiré, et cela l’attriste profondément.

L’envie de contribuer à la paix dans son pays le tenaille, Cependant il ne sait pas par où commencer?

Certes, il est engagé dans plusieurs activités initiées par la diaspora en France.

Des manifestations et réunions de sensibilisation, des actions humanitaires.

Mais il sent au fond de lui que il n’en faisait pas assez.

Soudain, il est interrompu par une vibration sur la table.

C’est son portable, un SMS venant d’un compatriote et ami proche.

« Demain matin 8H, on organise rue Laplace une marche pour la paix au pays. »

Crepin est sceptique à l’idée d’y aller.

“Encore une de plus”se dit-il en lui-même un peu exaspéré.

Cependant, après quelques minutes de réflexion il décide d’y participer.

Cette décision va tout chambouler.

LE DÉCLIC 

La manifestation bat son plein. Des centaines de participants,

scandant des paroles et chants pour la paix en Centrafrique.

Plusieurs passants curieux de voir autant de noirs, approchent pour voir ce qui se passe.

Puis un homme blanc qui avait entendu Crépin plaider au micro s’approcha de ce dernier.

Il avait une question :

“Ce que vous faites aujourd’hui c’est très bien, mais pourquoi vous ne rentrez pas dans votre pays pour aider à changer les choses”

Crépin était sonné, il fixait son interlocuteur sans un mot et sans cligner des yeux. 

C’était comme si il venait d’être percuté par un camion.

 « Merci » dit-il

le passant : Merci de quoi ?

Évidemment cet homme ne pouvait pas comprendre,

sans le savoir, il venait de lui montrer la voie.

À ce moment précis Crepin pensait “Mais qu’est-ce que je fous ici”

Ce jour-là, il prit la décision de descendre sur le terrain

pour y œuvrer à la paix et au développement.

Cela impliquerait qu’il allait devoir passer plusieurs mois loin de sa famille,

qu’il allait se heurter à des conditions de vies bien moins confortables

Qu’en occident ou il vit depuis fort longtemps.

Il en avait maintenant pleine conscience, il devait sortir de sa zone de confort pour sa vision.

Quelques mois plutard, il était de retour sur sa terre natale pour accomplir son rêve.

Un rêve qui le conduira à créer un marathon annuel pour la promotion de la cohésion sociale et du vivre ensemble.

Un événement devenu le plus grand rendez-vous sportif et socio culturel du pays.

CONCLUSION

Nul ne peut accomplir quelque chose de grand en demeurant dans sa zone de confort.

Il faut payer le prix de sa vision, car les grandes visions requièrent de grands sacrifices.

Crépin a dû renoncer à un emploi stable en Europe et se séparer de sa famille pendant plusieurs mois,.

Tout cela pour accomplir son rêve de rendre une œuvre de valeur à son pays qu’il aime tant.

Beaucoup aspirent à devenir riches et financièrement indépendants,

mais peu sont prêts à en payer le prix.

Peu sont prêts à passer des heures à lire des livres et écouter des enseignements audios.

Peu sont prêts à payer et suivre des formations pour augmenter leur savoir.

Peu sont prêts à passer des nuits blanches de travail.

Peu sont prêts à se discipliner et filtrer leurs relations. 

Peu sont prêts à abandonner leurs habitudes non productives.

Peu sont prêts à se serrer la ceinture et sortir de leur zone de confort.

Entre autres, peu sont prêts à mouiller le maillot comme on le dit chez nous.

Einstein disait « la folie c’est de faire toujours la même chose en espérant un résultat différent »

Crépin voulait un autre résultat ce qui le poussa à changer son fusil d’épaule et adopter un mode opératoire différent.

Et toi, quel genre de résultat désires tu ? Es- tu prêt à transformer ta vie?

Es-tu prêt à mouiller le maillot ?

Souviens-toi qu’il n’y a point de victoire sans sacrifices,

et que les grandes victoires requièrent de grands sacrifices.

Si tu as aimé cet article alors je te prie de partager dans les commentaires la leçon que tu en as tiré,

Et de t’abonner à ce blog pour en découvrir d’autres.

Et surtout, n’oublie pas de sortir de ta zone de confort et de mouiller le maillot.

3 commentaires sur “Une Grande Vision Requiert de Grands Sacrifices

  1. À chaque que je lise ton article mon esprit s’ouvre de plus
    Ce que j’ai tiré comme le leçon est que nous ne sommes pas tjrs prêts à nous sacrifiés pour les essentiels mais pour les choses qui ne nous mènent à nulle part
    Merci à vous

Laisser un commentaire